Rhinite allergique, une prise en charge bien codifiée Abonné

Publié le 06/11/2020
Rhinite allergique, une prise en charge bien codifiée


JOHN BAVOSI/SPL/PHANIE

Bien qu’elles ne soient pas complètement de saison, les rhinites allergiques ont occupé une place de choix lors du dernier congrès de la Société française d’ORL, avec la présentation de nouvelles recommandations. Rendue virtuelle à cause du Covid-19, cette édition a aussi été l’occasion de faire le point sur l’amygdalectomie de l’enfant.

Faisant suite à son rapport de 2019 sur la rhinite allergique (RA), la Société française d’ORL (SFORL) a présenté cette année, lors de son congrès virtuel (10-11 octobre), de nouvelles recommandations sur cette pathologie qui toucherait jusqu’à 28,5 % de la population française. La symptomatologie de la RA étant très évocatrice, l’examen clinique et l’interrogatoire ont essentiellement pour objectifs d’éliminer d’autres diagnostics (surtout en cas de manifestations unilatérales), de relier les signes à des circonstances particulières et d’évaluer le retentissement sur la…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte