Quid du coronarien diabétique  Abonné

Publié le 11/10/2013

L'ESC et l'EASD présentaient des recommandations conjointes sur « diabète et pathologies cardio-vasculaires ». Elles rappellent que tout angor doit faire systématiquement rechercher un diabète par le dosage de la glycémie à jeun, de l'HbA1c et, éventuellement, une hyperglycémie par voie orale. « Les scores de risque utilisés pour la population générale ne sont pas valables chez les diabétiques qui, en cas de coronaropathie, sont considérés comme à très haut risque », souligne Lars Ryden (Suède).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte