Congrès de la Société française de rhumatologie

Les nouveaux défis de la rhumatologie Abonné

Publié le 22/01/2021
Les nouveaux défis de la rhumatologie

Aucune donnée solide ne soutient la pratique du régime sans gluten, du jeûne, du végétalisme ou encore l’éviction des produits laitiers pour diminuer l’activité des rhumatismes inflammatoires.
GARO/PHANIE

Bénéfices réels ou supposés de certains régimes en vogue dans les rhumatismes inflammatoires, toxicité rhumatologique des immunothérapies anticancéreuses ou encore relations entre Covid et maladies articulaires… Le récent congrès de la Société française de rhumatologie (SFR) (13-16 décembre) a permis de faire le point sur différents sujets d’actualité et les nouveaux questionnements qu’ils suscitent.

Rhumatismes inflammatoires et alimentation, la SFR fait le tri entre science et croyances Les régimes et les modifications alimentaires chez les personnes souffrant de rhumatismes inflammatoires chroniques (RIC) sont de pratique courante. Par exemple, un quart des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) déclare qu’au moins un aliment influe sur les symptômes et un quart développe des stratégies d’éviction alimentaire, espérant ainsi infléchir le cours de leur maladie. Alors que certains aliments sont perçus comme aggravant les symptômes de PR (viande rouge, sodas sucrés…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte