Bisphophonates et implants dentaires

La mâchoire sous haute surveillance  Abonné

Publié le 01/02/2013
De nouvelles recommandations abordent la conduite à tenir en cas de prise de bisphosphonates chez des personnes porteuses d’implants dentaires. L’objectif est que médecins et dentistes collaborent afin de donner aux patients ostéo-porotiques la meilleure information et le meilleur suivi concernant le risque d’ostéonécrose de la mâchoire.

Le GRIO (Groupe de Recherche et d'Information sur les Ostéoporoses) vient de présenter des recommandations sur le thème « Implants dentaires et bisphosphonates », lors de sa 26e journée scientifique qui s’est tenue à Paris le 18 janvier. En effet, le risque d’ostéonécrose de la mâchoire (ONM) n’est pas nul avec la prescription de bisphosphonates, les données publiées concernant l’incidence des ONM chez les patients atteints de pathologies malignes traitées par biphosphonates (BP) IV se situent entre 0,8 et 12%.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte