Du plasma riche en plaquettes dans la gonarthrose  Abonné

Publié le 04/09/2020

Le plasma riche en plaquettes (PRP) est de plus en plus souvent utilisé dans les tendinopathies rebelles et dans l’arthrose. Centrifugé, ce plasma contient alors plusieurs centaines de protéines dont certaines sont censées avoir des propriétés fibrosantes, favorisant ainsi la cicatrisation. Il aurait des propriétés régénératives sur le cartilage abîmé (greffe autologue). Un avis du Groupe de réflexion sur les injections de plasma riche en plaquettes (GRIPP) dans la gonarthrose a été présenté à l’EULAR 2020.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte