Du côté des grandes études  Abonné

Publié le 25/09/2020

> Dans l’étude Emperor-Reduced, un inhibiteur de SGLT-2, l’empagliflozine, réduit le risque de décès cardiovasculaire et d’hospitalisation pour IC chez les insuffisants cardiaques à fonction systolique altérée, qu’ils soient ou non diabétiques, au prix d’un petit surrisque d’infections urinaires non compliquées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte