Congrès de Médecine Générale

CMGF 2018 : La palpation mammaire a-t-elle encore un intérêt dans le dépistage du cancer du sein ?

La palpation mammaire est recommandée en France chez les jeunes femmes de plus de 25 ans mais elle ne l’est plus aux Etats-Unis et au Canada. Dans ces pays, « il n’y a plus de recommandation de dépistage du cancer du sein par la palpation mammaire effectuée par des médecins car il n’y a pas de preuve suffisante », explique le Dr Alexandre Malmartel, chef de clinique à Paris V.

Lors du dernier congrès de médecine générale France à Paris, le généraliste de Morsang-sur-Orge a présenté les résultats d’une analyse menée en France selon laquelle « beaucoup de cancers ne seront pas avérés suite à une anomalie détectée lors d’un examen clinique des seins (…) Quand il y a mammographie, l’examen clinique des seins perd son intérêt. »

 

La palpation mammaire est recommandée en France chez les jeunes femmes de plus de 25 ans mais elle ne l’est plus aux Etats-Unis et au Canada. Dans ces pays, « il n’y a plus de recommandation de dépistage du cancer du sein par la palpation mammaire effectuée par des médecins car il n’y a pas de preuve suffisante », explique le Dr Alexandre Malmartel, chef de clinique à Paris V.

Lors du dernier congrès de médecine générale France à Paris, le généraliste de Morsang-sur-Orge a présenté les résultats d’une analyse menée en France selon laquelle « beaucoup de cancers ne seront pas avérés suite à une anomalie détectée lors d’un examen clinique des seins (…) Quand il y a mammographie, l’examen clinique des seins perd son intérêt. »