CONCLUSION  Abonné

Publié le 13/06/2014
Le rôle du médecin généraliste pour détecter les pathologies cardiovasculaires symptomatiques ou non est essentiel.

Si le plus souvent les signes observés sont peu inquiétants, il faut garder en mémoire que le doute qui n’est jamais acceptable, vu le risque potentiel de complication grave à l’effort intense, impose un bilan complémentaire spécialisé et ciblé.

De plus, le temps du bilan, la pratique sportive intense, y compris scolaire, doit être interdite avec remise d’un document écrit.

Source : Le Généraliste: 2687