Coeur Carmat : un court circuit à l’origine de l’arrêt

Publié le 16/03/2014

Crédit photo : Carmatsa

Le coeur artificiel de la société Carmat, qui avait été implanté sur un homme de 76 ans décédé le 2 mars, "s'est arrêté brusquement", a expliqué au Journal du dimanche le Pr Alain Carpentier, le concepteur du projet. "Le coeur s'est arrêté brusquement. Il y a eu un court-circuit. Cela a entraîné un arrêt cardiaque identique à celui que peut présenter un coeur naturel pathologique", raconte-t-il au JDD. "Nous cherchons à comprendre d'où vient ce problème électronique et pourquoi", pousuit-il.

"On ne connaît pas encore les causes exactes du décès", a poursuivi le Pr Carpentier. "Mais certaines ont déjà été écartées et c'est le plus important à mes yeux: la mort n'est pas liée à une complication du malade, ni au principe fondamental de cette prothèse qu'est l'emploi de matériaux biocompatibles pour limiter la formation de caillots et le risque de thrombose".

Claude Dany est enterré dans son village de Normandie

Le JDD révèle également le nom du patient, resté secret jusqu'ici: il s'agit de Claude Dany, qui repose aujourd'hui dans le cimetière de son village, en Normandie. Le concepteur du cœur artificiel par ailleurs rend hommage à l'homme de 76 ans qui avait bénéficié de l'implantation. "Ce patient nous a aidé à franchir un pas considérable", confie-t-il. "Ceux qui acceptent de participer à des thérapeutiques nouvelles sont les véritables pionniers du progrès médical".


Source : legeneraliste.fr