Chikungunya: la Nouvelle-Calédonie redoute l’épidémie

Publié le 27/10/2014

Les autorités sanitaires de Nouvelle-Calédonie, veulent prendre toutes les mesures pour éviter l’importation depuis la Polynésie française du virus du chikungunya. La Polynésie est frappée depuis le 10 octobre par une épidémie qui s’étend rapidement, avec 194 confirmés et plus de 420 cas suspects. La Nouvelle-Calédonie, a donc annoncé lundi, une série de mesures préventives. Depuis le recensement des premiers cas en Polynésie française, des caméras thermiques contrôlent la température de tous les passagers en provenance de ce territoire. Un document d'information et des répulsifs contre les moustiques leur sont en outre distribués."Il y a un vol direct chaque semaine entre Nouméa (photo) et Papeete. Nous devons surveiller cette épidémie de très près", a déclaré à la presse Bernard Deladrière, en charge de la santé au sein du gouvernement calédonien."L'objet n'est pas d'inquiéter la population, mais de faire appel à son sens civique" en termes de prévention et de surveillance.

Pour le moment, aucun cas n'a été recensé en Nouvelle-Calédonie, mais l'archipel a par le passé connu plusieurs débuts d'épidémie, qui ont pu être maîtrisés. Les autorités ont une nouvelle fois exhorté la population à lutter contre les gîtes larvaires des moustiques et à se protéger des leurs piqûres.


Source : legeneraliste.fr