CHAPITRE 7 : QUELLE VITAMINE ?  Abonné

Publié le 09/01/2015

Ce n’est pas parce qu’on ne dose pas la vitamine D qu’il ne faut pas prescrire de vitamine D et on prêtera une attention particulière (supplémentation systématique) aux enfants et adolescents, aux personnes présentant des risques d’hypovitaminose D (peau foncée, surpoids, port de vêtements couvrants, pas ou peu d’activités en extérieur…) ou une pathologie chronique (autre que celles relevant d’un dosage de la vitamine D), aux femmes ménopausées et plus généralement aux personnes de plus de 60-65 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte