CHAPITRE 6 : QUELLE PRÉVENTION ?  Abonné

Publié le 27/05/2016
  • Le tabac. 


La poursuite du tabagisme augmente la fréquence des exacerbations. L’inverse est heureusement vrai : le sevrage tabagique diminue la fréquence des exacerbations. L’augmentation des exacerbations chez les patients avec BPCO qui continuent à fumer est l’une des causes du pronostic les plus défavorables dans cette population.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte