CHAPITRE 5 : TRAITEMENT DE FOND : EMOLLIENT AU LONG COURS  Abonné

Publié le 09/09/2016

L’objectif est de traiter l’anomalie de la barrière cutanée c'est-à-dire la sécheresse et donc de rétablir le rôle de barrière cutanée que joue un épiderme normal.
Pour cela, appliquer un émollient doit être un acte quotidien ou biquotidien puisque cette altération de la barrière cutanée est permanente chez le sujet atteint de DA et devenir aussi systématique que se brosser les dents. Les émollients ont une texture plus ou moins fluide (hydrophiles) ou plus grasse et plus riche (lipophiles).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte