CHAPITRE 5 : LES STATINES : UN BÉNÉFICE INDISCUTABLE EN PRÉVENTION SECONDAIRE

Publié le 19/06/2015

Si de nombreuses questions, parfois légitimes, peuvent se poser sur la prescription de statine en prévention primaire, leur bénéfice ne peut et ne doit être remis en compte en prévention secondaire. Ceux-ci ont été appuyés par de très nombreuses recherches (9,10).

Plus généralement, la réduction du LDL-Cholesterol est associée avec une amélioration spectaculaire du pronostic à long terme (l’objectif des dernières recommandations a été ramené à 0,7g/l), ce qui amène les experts à conclure que la bonne dose de statine est la dose maximale tolérée.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)