CHAPITRE 5 : APRÈS L’ACCOUCHEMENT  Abonné

Publié le 15/04/2016

Le choix de la contraception doit tenir compte essentiellement des FDR associés. A priori, les travaux étudiant les femmes avec antécédent de DG n’ont pas mis en évidence de perturbation significative du métabolisme glucidique sous contraception hormonale, qu’elle soit œstroprogestative ou progestative. En revanche, l’existence d’une obésité, d’une HTA, d’une dyslipidémie doit inciter à choisir une contraception sans impact cardiovasculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte