CHAPITRE 4 - SUIVI DU PATIENT  Abonné

Publié le 03/04/2015

Calendrier

Aux stades I et II, le médecin généraliste doit consacrer au minimum 1 à 2 consultations annuelles dédiées au suivi de la BPCO et prendre si besoin l’avis du pneumologue, par exemple après une exacerbation sévère, ou en cas d’exacerbations fréquentes, de détérioration clinique malgré la prise en charge ou de suspicion de pathologie respiratoire associée (asthme, dilatation des bronches).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte