CHAPITRE 4 : L’OCCLUSION DE L’AURICULE GAUCHE  Abonné

Publié le 20/05/2016

Parmi les techniques invasives de traitement de la fibrillation atriale, l’occlusion de l’auricule gauche est, elle aussi en pleine évolution (voir photo 1). Cette intervention, réalisée par voie percutanée, permet, en théorie, de s’affranchir d'un traitement anticoagulant en limitant le risque d’embolie cérébrale ou systémique. En effet, l’auricule gauche est la zone privilégiée de la formation de thrombus intra-atriale puisque l'on estime qu’elle est à l’origine de plus de 90 % des embolies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte