CHAPITRE 4 - LA CYSTITE AIGUË À RISQUE DE COMPLICATION  Abonné

Publié le 23/01/2015

› Une BU est recommandée. Si elle est négative, un diagnostic différentiel doit être évoqué. Mais un ECBU doit être systématiquement réalisé. Un bilan étiologique doit être discuté au cas par cas, en fonction du facteur de risque.

Le principe thérapeutique est de différer, chaque fois que possible, l’antibiothérapie probabiliste pour prescrire d’emblée un traitement adapté à l’antibiogramme avec la pression de sélection la plus faible possible. C’est dans cette population que le risque de résistance est le plus élevé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte