CHAPITRE 4 : INTERVENIR EN VUE D’UNE RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION  Abonné

Publié le 16/10/2015

Jusqu’au début de la décennie, les interventions psychosociales étaient les seules stratégies disponibles : interventions brèves, interventions motivationnelles et cognitivo-comportementales avec auto-évaluation quotidienne de la consommation (dans un agenda, fichier informatique…).

Le nalméfène (Selincro*) a l’AMM « réduction de la consommation d’alcool chez les patients dépendants ». Le traitement est pris à la demande : 1 comprimé par jour maximum, de préférence 1 à 2 heures avant le moment où le patient anticipe un risque d’alcoolisation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte