CHAPITRE 4 : BILAN ULTÉRIEUR  Abonné

Par
Publié le 08/01/2016
Si l'évolution est favorable, il est inutile d’effectuer un ECBU de contrôle systématique, ni sous traitement, ni à distance de la fin du traitement, l’ECBU est nécessaire en cas de persistance de la fièvre au-delà de 72 h malgré une antibiothérapie adaptée.

L’IU masculine aiguë peut-être le mode de révélation d’un trouble urinaire du bas appareil (hyperplasie bénigne de prostate, sténose urétrale) et, chez l’homme de plus de 50 ans, d’un cancer de la prostate, ce qui justifie un dosage du PSA à trois mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte