CHAPITRE 3 : QUELS TRAITEMENTS EN ASSOCIATION ?  Abonné

Publié le 28/02/2014

Une supplémentation vitamino-calcique est souvent nécessaire

› Le calcium et la vitamine D ne peuvent prétendre prendre la place des traitements anti-ostéoporotiques spécifiques : l’association de vitamine D et de calcium ne réduit que de 8% le risque de fractures et de 16% le risque de fractures du col fémoral.

› L’insuffisance vitamino-calcique est une cause de non-réponse à ces traitements et une supplémentation vitamino-calcique est souvent nécessaire en association.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte