CHAPITRE 3 : LE RETENTISSEMENT PSYCHIQUE DE CE HARCÈLEMENT  Abonné

Publié le 28/11/2014

› Quel que soit le type de violence, les victimes souffrent de troubles internalisés : troubles anxieux, dévalorisation, honte, repli sur soi, syndrome de stress post-traumatique, et les agresseurs présentent des troubles externalisés (comportement perturbateur, trouble des conduites). Mais dans le cyberbullying, on note davantage de troubles du sommeil, de difficultés sociales, et une plus grande consommation d’écrans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte