CHAPITRE 3 : ADAPTATION DU TRAITEMENT ANTIAGRÉGANT CHEZ LES PATIENTS EN FIBRILLATION ATRIALE

Publié le 19/06/2015

L’une des problématiques les plus difficiles du post-infarctus concerne les patients nécessitant par ailleurs une anticoagulation efficace pour de la fibrillation atriale.

Afin de limiter à la fois le risque thrombo-embolique et le risque de thrombose de stent, il convient de maintenir une triple association dans laquelle on utilisera du clopidogrel plutôt que du prasugrel ou ticagrelor et un anticoagulant à dose réduite.

Ce domaine manque de preuves concrètes mais il paraît logique de limiter au maximum la durée de cette association à 3 mois maximum.



Source : Le Généraliste: 2726