CHAPITRE 2 : QUI HOSPITALISER ?  Abonné

Par
Publié le 08/01/2016

■ Il faut hospitaliser les patients présentant des signes de gravité (sepsis sévère ou choc septique, indication de drainage chirurgical ou interven-tionnel), une rétention aiguë d’urines, ou une immunodépression grave.

■  L’hospitalisation est immédiate en cas de geste urologique récent (biopsies de prostate par exemple), il s'agit d'une urgence médicale qui peut mettre en jeu le pronostic vital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte