CHAPITRE 2 : QUAND PROPOSER UN BILAN CARDIO-VASCULAIRE AU SPORTIF ?  Abonné

Publié le 02/10/2015

Actuellement, la loi française justifie la réalisation d’une visite de non contre-indication au sport en compétition pour tout sportif compétiteur, licencié ou non, quels que soient le sport et le niveau de pratique et de performance (3,4). La pratique d’activités physiques et sportives de loisir, quelles que soient leurs qualités et leur intensité, n’est soumise à aucun texte réglementaire officiel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte