CHAPITRE 2 : PRÉVENTION ET DÉPISTAGE SONT ESSENTIELS   Abonné

Publié le 19/02/2016
→ La prévention passe par la vaccination. La vaccination protège contre 70 % des papillomavirus oncogènes, ce qui explique que les femmes vaccinées doivent bénéficier ensuite du dépistage. L’étude publiée en 2015 par l’Ansm sur 2,2 millions de jeunes filles vaccinées a démontré qu’il n’existait aucune augmentation des maladies auto- immunes ou effets secondaires notable hors une probable augmentation des syndromes de Guillain-Barré (6).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte