CHAPITRE 2 : POURQUOI LES REGLES SONT-ELLES SI DOULOUREUSES ?  Abonné

Publié le 07/02/2014

Il existe trois mécanismes pour expliquer la douleur menstruelle dans le cadre des dysménorrhées primaires : l’hypercontractilité du myomètre, l’hypoxie tissulaire et la sensibilité des terminaisons nerveuses aux stimuli nociceptifs. La douleur est donc l’expression de cette hypoxie tissulaire consécutive à l’hypercontractilité myométriale et à la vasoconstriction de ses artérioles (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte