CHAPITRE 2 : MICROBIOLOGIE  Abonné

Publié le 21/09/2012

Parmi les épisodes de vaginites mycosiques, entre 85 et 95 % sont dues au Candida albicans. Parmi les autres le C. glabrata affecte de 10 à 20 % des femmes (2). C. krusei, C. tropicalis et C. parapsilopsis sont plus rarement en cause.

La distinction clinique n'est pas possible mais le C. glabrata est plus résistant et souvent à l'origine de formes récurrentes. On ne sait pourquoi certaines femmes présentent au spéculum des grumeaux épars typiques de candidose et ne se plaignent d'aucun trouble.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte