CHAPITRE 2 : LES DÉCOUVERTES DE L’EXAMEN PHYSIQUE  Abonné

Publié le 12/02/2016

L'examen physique peut révéler des anomalies chez un sujet asymptomatique.

→ L’auscultation des différents foyers cardiaques réalisée en position couchée, assise et debout peut retrouver un souffle. Il faut exclure un souffle or-ganique. En cas de doute, l’auscultation doit être répétée après un bref exercice physique de type flexions répétées des membres inférieurs. Chez l'enfant, la découverte d'un souffle systolique bref, surtout proto- ou mésosystolique, est très fréquente (> 50%) et ne doit pas systématiquement conduire à une restriction de sport.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte