CHAPITRE 2 : LE REPÉRAGE EN PREMIER RECOURS  Abonné

Publié le 14/10/2016
Les plaintes ou difficultés observées sont très variées et aucune n’est pathognomonique du TDAH. On bâtit l’hypothèse d’un TDAH devant le cortège de signes évocateurs, leur persistance dans le temps (au minimum > 6 mois), leur intensité, leur fréquence et leur retentissement.

Plusieurs plaintes ou difficultés doivent être associées et elles doivent concerner plusieurs milieux de vie (scolaire, familial, extra-scolaire, etc.).

→ Ces difficultés peuvent :

- Etre exprimées directement par l’enfant :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte