CHAPITRE 2 : LE DIAGNOSTIC  Abonné

Publié le 22/04/2016

L'IRM, clé du diagnostic


• L’IRM cérébrale et médullaire visualise les plaques d’inflammation dans le SNC permettant à la fois le diagnostic précoce d’une SEP, d’évaluer la charge lésionnelle et d’apprécier l’évolution. Elle met en évidence la dissémination des lésions dans l’espace et également celle de leur dissémination dans le temps puisque, avec l’injection de gadolinium, il est possible de distinguer des lésions récentes (datant de quelques semaines) et des lésions anciennes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte