CHAPITRE 2 : LE DÉPISTAGE DE LA SCOLIOSE DOIT ÊTRE SYSTÉMATIQUE  Abonné

Publié le 04/12/2015

Trop de scolioses sont découvertes de manière fortuite, aléatoire et, donc, trop tard. 

Le médecin généraliste qui voit les enfants et les adolescents en consultation, est le mieux placé pour dépister une scoliose. L’alerte peut être donnée par la famille ou l'intéressé en raison d'une mauvaise posture habituelle, d'une asymétrie des épaules ou du pli de la taille, d'une asymétrie mammaire ou d'un dos au profil trop plat.
 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte