CHAPITRE 2 : EFFETS EXTRA-OSSEUX  Abonné

Publié le 09/01/2015

Si des études [5] retrouvent que le risque de mortalité globale est plus important en cas de carence en vitamine D, la relation de causalité n’est pas établie.

En se basant sur les objectifs secondaires d’essais d’intervention contrôlés, un travail de grande ampleur [6] suggère cependant qu’une supplémentation quotidienne en vitamine D, variant entre 300 et 2000 UI, pourrait être associée à une réduction relative de la mortalité de 7 %. Ces résultats ont été confirmés par deux méta-analyses récentes[39, 40].

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte