CHAPITRE 2 : CLINIQUE ET DIAGNOSTIC  Abonné

Publié le 03/10/2014

La clinique

Classiquement, le diagnostic de méningite repose sur la triade fièvre, raideur de la nuque et altération de la conscience. En réalité, même chez l’adulte, où la symptomatologie est la plus franche, la sensibilité de cette triade n’est que de 45 %. Les classiques signes de Kernig et de Brudzinsky, et la raideur de la nuque ont une mauvaise sensibilité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte