CHAPITRE 2 : ANTIPALUDIQUES : UNE PRESCRIPTION ENCADRÉE  Abonné

Publié le 24/06/2016

Une augmentation des cas de l’ordre de 9,6 % a été observée entre 2014 et 2015. Le non-respect des recommandations de prévention est à l'origine de la plupart d’entre eux. Les données sur l’évolution des chimiorésistances aux antipaludiques en 2015 sont sans particularité par rapport aux années antérieures. Aucune chimioprophylaxie ne garantissant à elle seule une protection totale, la protection anti-moustiques doit être associée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte