CHAPITRE 2 : ANTI-ARYTHMIQUES : QUEL TRAITEMENT POUR QUEL PATIENT ?  Abonné

Publié le 20/05/2016

Un traitement par anti-arythmiques peut se révéler intéressant chez les patients atteints de fibrillation atriale paroxystique ou persistante. Néanmoins, de nombreuses études et plus récemment méta-analyses (4) ont échoué à démontrer un bénéfice clair, en termes de mortalité, en faveur d’une stratégie de contrôle du rythme sinusal versus un simple contrôle de la fréquence cardiaque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte