CHAPITRE 1 : UNE MALADIE EN TROIS PHASES  Abonné

Publié le 16/01/2015

Phase primaire : l’érythème migrant

L’érythème migrant (EM), signe le plus fréquent et pathognomonique de la maladie, apparaît 2 à 30 jours après la piqûre et disparaît spontanément après quelques semaines, il se présente habituellement comme une lésion érythémateuse arrondie centrifuge qui se développe autour de la piqûre de tique avec un éclaircissement central donnant un aspect d'auréole. Le diagnostic est uniquement clinique et la sérologie, souvent négative à ce stade, ne doit pas être demandé (6).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte