CHAPITRE 1 : UN ENJEU, LES COMPLICATIONS MATERNO-FOETALES  Abonné

Publié le 15/04/2016

Au niveau maternel

HTA gravidique et pré-éclampsie sont plus fréquentes chez les femmes ayant un DG, mais le lien de causalité n’est pas formel : un terrain commun (âge, IMC, …) pourrait favoriser cette association.

Le sur-risque de césarienne (26,4% des naissances en cas de DG [1]) est corrélé à la fois au degré d’hyperglycémie et à l’IMC.

Les taux d’extraction instrumentale, de déchirure périnéale sévère et d’hémorragie du post-partum ne sont pas modifiés par le DG.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte