CHAPITRE 1 - UN DIAGNOSTIC COMPLEXE  Abonné

Publié le 30/01/2015

Le diagnostic précoce de spondylo-arthrite est difficile et repose sur un faisceau d’arguments anamnestiques, cliniques, biologiques et d’imagerie. et même si les experts précisent qu’il est souhaitable que le diagnostic et la prise en charge soient les plus précoces possibles, il s’écoule en moyenne 7 ans entre les premiers symptômes et le diagnostic. Ce délai retarde l’instauration du traitement optimal et dégrade la qualité de vie du patient, et, à long terme, génère une surmortalité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte