CHAPITRE 1 : RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES  Abonné

Publié le 16/09/2016

Se donner la peine du diagnostic


Sauf dans des situations précises, lors de chaque infection supposée, un prélèvement du site infecté doit être réalisé avant toute antibiothérapie. Celle-ci pourra ensuite être adaptée à l’antibiogramme récupéré 48 à 72h plus tard en cas de culture positive. Cette durée permet aussi de réévaluer la prescription initiale et de la modifier en cas d’échec clinique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte