CHAPITRE 1 : LES PRINCIPES  Abonné

Publié le 23/09/2016

Un peu d'histoire


→ La prise en charge des addictions a été longtemps un terrain dogmatique : « Hors du sevrage, point de salut ».
Cette attitude a pourtant montré sa faible efficacité et son peu d’impact en santé publique. Les années SIDA ont amené les soignants, sous la pression des patients, à raisonner différemment : puisqu’il n’est pas possible de sevrer tous les patients, accompagnons-les dans une consommation à moindre risque, pour eux et pour les autres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte