CHAPITRE 1 : LA FERRITINE EN PRATIQUE CLINIQUE  Abonné

Publié le 20/06/2014

La ferritine est utile en pratique courante dans deux grands cadres nosologiques : le bilan d’une anémie à la recherche d’une carence en fer et la recherche d’une surcharge en fer devant des signes évocateurs. La forme génétique la plus classique de surcharge en fer est représentée par l’hémochromatose HFE. Les manifestations en sont multiples (asthénie, atteinte hépatique, arthropathie, diabète) de tel sorte que la ferritine est une demande fréquente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte