Hépatite C

Ces 75 000 séropositifs qui s’ignorent encore  Abonné

Publié le 05/06/2015
En dix ans, le nombre de séropositifs au virus de l’hépatite C qui s’ignorent a baissé d’un quart. Pour autant, leur repérage reste une priorité puisque les nouveaux antiviraux promettent leur guérison

Crédit photo : MEHAU KULYK/SPL/PHANIE

Le dépistage des hépatites, notamment celle à virus C, n’a pas fini de faire du bruit. Alors que la semaine dernière, l’AFEF (Association Française pour l’étude du foie) actualisait ses recommandations de traitement par antiviraux directs dans le sens de l’élargissement de leurs indications, le BEH de cette semaine fait le point sur l’état des lieux du dépistage des hépatites en France. Les experts visant l’éradication en France du VHC pour 2025, cet objectif ambitieux ne sera possible que si le repérage des séropositifs qui s’ignorent est effectif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte