CAS PARTICULIER DES SUJETS JEUNES ET SPORTIFS  Abonné

Publié le 18/03/2011

La HAS en 2008 a émis des recommandations sur la « Prise en charge des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou de l’adulte » où est précisée la place de la réparation méniscale dans le contexte de lésions méniscales non traumatiques.

Ces lésions non traumatiques seraient le résultat d’une hyperutilisation, soumise à des contraintes de cisaillement. Leur histologie serait compatible avec celle des ménisques du sujet de plus de 50 ans. Leur incidence, non chiffrée, semble cependant rare.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte