HTA, IC, AOD…

Cardiovasculaire : une ordonnance d’équilibriste  Abonné

Publié le 17/11/2017
Le traitement cardiovasculaire doit être régulièrement réévalué en prenant en compte les affections intercurrentes et les coprescriptions. Le point sur les anti-hypertenseurs, les traitements de l’insuffisance cardiaque et les AOD.
Cardio

Cardio
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Face à un patient âgé, le « réflexe » de chaque praticien est d’envisager très souvent un toilettage des lignes de prescription. Oui mais avec mesure ! Car, ce serait priver nos aînés des bénéfices démontrés de différentes classes thérapeutiques en prévention ou en traitement des maladies cardiovasculaires. Chez un patient très âgé sans comorbidité majeure, il n’y a pas lieu de stopper la statine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte