Cardiologie, l’essor des médicaments “transfuges”  Abonné

Publié le 06/12/2019
Au dernier congrès américain de cardiologie, les essais thérapeutiques ont pris de court certains pronostics en montrant l’efficacité de molécules là où on ne les attendait pas forcément. Ainsi, la colchicine s’invite dans le syndrome coronaire aigu tandis que la dapagliflozine confirme son efficacité dans l’insuffisance cardiaque y compris chez les non diabétiques.
coeur

coeur
Crédit photo : SPL/PHANIE

La colchicine s’invite dans la maladie coronaire

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte