Urologie

CANNEBERGE ET INFECTION URINAIRE  Abonné

Publié le 23/11/2012
Les vertus anti-infectieuses de la canneberge sont bien connues. Une dernière revue Cochrane relance la polémique. Mais toutes les préparations de canneberges ne sont pas équivalentes, un élément qui contribue à brouiller les messages.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

L’infection urinaire est particulièrement fréquente, environ 3 millions par an en France dont la grande majorité sont des cystites. Une femme sur deux est concernée et 30 % d’entre elles ont des cystites récidivantes. Ces infections entraînent une forte consommation d’antibiotiques avec leur risque d’augmentation des résistances bactériennes et leurs effets secondaires, mycosiques notamment. Initialement parée de toutes les vertus anti-infectieuses, la canneberge s’est vue très vite portée au pinacle car les études peinaient à prouver son efficacité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte