Cannabis : le joint de la discorde  Abonné

Publié le 20/01/2017

Sur le cannabis, les candidats de la primaire de gauche ne sont pas tous d'accord. Lors du deuxième débat, Manuel Valls a ainsi réaffirmé avec force son opposition à la dépénalisation : « Il faut des interdits dans une société, il faut des règles », a-t-il dit. Même créneau pour Arnaud Montebourg, lui aussi contre l'idée de dépénaliser mais qui juge « inutile que l'élection présidentielle se déroule autour d'un sujet d'une telle nature ». Il propose toutefois l'organisation d'une « conférence de consensus ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte