Santé Publique

Cannabis : fumisterie ou option thérapeutique ? Abonné

Publié le 29/03/2013

Alors que le PS vient de créer un groupe parlementaire sur l’usage thérapeutique du cannabis, la controverse ne fait que commencer. Malgré ses propriétés antalgiques et myorelaxantes, ses effets anti-émétiques, son action orexigène, etc., le cannabis et ses dérivés restent, en effet, interdits en France dans le cadre d’un usage thérapeutique et sujets à caution sur le plan scientifique.

La condamnation judiciaire la semaine dernière d’un homme de 40 ans atteint de myopathie et consommant de la marijuana pour soulager ses douleurs a relancé le débat sur l’usage du cannabis et des dérivés cannabinoïdes à visée thérapeutique. Alors que plusieurs pays comme le Canada, les Pays-Bas ou certains états d’Amérique ont franchi le pas, la France tourne toujours le dos à cette approche (lire encadré p.17) qui reste sujette à caution tant sur le plan politique que scientifique.D’un point de vue physiopathologique, l’utilisation du cannabis dans le domaine médical semble pourtant…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte