Usage thérapeutique

Cannabis, enquête sur des patients hors-la-loi  Abonné

Publié le 14/11/2014

Israël, Uruguay, Canada, Pays-Bas, Royaume-Uni, une vingtaine d’états aux États-Unis… Tous ont sauté le pas d’un usage médical du cannabis. En France, le sujet reste sensible, en dépit de la commercialisation prochaine du Sativex® pour les patients souffrant de sclérose en plaques. Sans attendre, au quotidien, des patients consomment en toute illégalité du cannabis pour, expliquent-ils, « mieux se soigner ». Qui sont-ils ? Quelle attitude adoptent les autorités publiques à leur égard ? Et comment certains médecins les suivent-ils ? Reportage sur ces patients pas comme les autres, adeptes du système D… comme défendu.

C’est un peu devenu un rituel. Chaque matin, après le petit-déjeuner, Nadia, une quinquagénaire installée en Bretagne, ouvre le petit placard installé dans son salon et inspecte avec minutie son contenu : à l'intérieur, cinq plants de cannabis. Pendant une quinzaine de minutes, la Bretonne, malade du sida et sous trithérapie depuis seize ans, va prendre grand soin de son jardin d'intérieur pas comme les autres. « Le cannabis a changé ma vie », avoue-t-elle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte